TOURISME

ALCAZABA D’ALMERÍA

Il s’agit d’un des ensembles monumentaux et architecturaux arabes les plus importants de la péninsule Ibérique. Située sur une colline isolée, l’Alcazaba est une forteresse solide et vaste qui, grâce à ses murailles de plus de 3 mètres de largeur et de 5 mètres de hauteur, forment une enceinte fermée.

De fait, il s’agit de la construction d’origine arabe la plus grande d’Espagne. Elle comporte un Centre de réception qui vous fournira toutes les informations nécessaires sur les horaires, les itinéraires, etc.

CATHÉDRALE – FORTERESSE (XVIe siècle)

Plus connue sous le nom de Catedral de la Encarnación de Almería, il s’agit du siège épiscopal du diocèse d’Almería. Possédant une structure de forteresse, elle représente l’architecture de transition entre le Gothique Tardif et la Renaissance, avec également des apports postérieurs baroques et néoclassiques. Elle est actuellement considérée comme un « Bien d’Intérêt Culturel (BIC) » et a été déclarée monument historique-artistique appartenant au Patrimoine Artistique National.

CITERNES D’JAIRÁN

Il s’agit d’une œuvre d’ingénierie hydraulique andalouse dont la construction a été ordonnée au XIe siècle sous le mandat de Jairán, Roi de la taïfa d’Almería. Elles font partie du réseau hydrique créé pour approvisionner la population et les troupes.

Elles ne permettaient pas d’approvisionner les domiciles privés en eau, de sorte qu’il était nécessaire de se rendre aux sources et aux fontaines publiques. Le volume d’eau stockée était de 630 000 litres, quantité suffisante pour supporter un long siège, offrant de l’eau à une ville possédant 30 000 habitants, comme l’était l’Almería au XIe siècle.

REFUGES D’ALMERÍA

La ville d’Almería a subi 52 bombardements aériens et maritimes durant lesquels sont tombées 754 bombes durant la Guerre Civile Espagnole. Cela a entraîné la construction de refuges souterrains de plus de 4 km de longueur, d’1 bloc opératoire et une capacité d’héberger quelque 40 000 habitants de cette époque.

Ces refuges ont supporté la principale attaque subie par la ville au cours de son histoire : le bombardement d’Almería. Ils font aujourd’hui partie du réseau des Lieux de Mémoire Historique du Conseil régional d’Andalousie et constituent les ouvrages d’ingénierie et d’architecture les plus importants réalisés au XXe siècle en Andalousie.